Songes et rêveries


Ma citation que je préfère :
"La faculté de rêverie est une faculté divine et mystérieuse ; car c'est par le rêve que l'homme communique avec le monde ténébreux dont il est environné." C.Baudelaire




mardi 15 septembre 2015

Bon'jour !


Bonjour du mardi matin, le ciel est gris, l'humeur sourit face à l'oseille qui se démunit... Euh! pas très compréhensible ça...
Normal j'ai la tête en vrac, les cheveux au vent...

Mouahahahahah!!!!!

Ce matin, au levée
Une pustule
M''a poussé sur le nez!

Roooooo
Que dois-je payer?

Sans trop de chagrin ;
Je change ma cabriolet,
Contre un cabri-balai...

J'me déplume
Avec amertume
J' dois remplir
Une mission
Pour nourrir
Le pot de fer
Allez go! Action

La recette est facile
D'un air gracile
Je prend mon pot...

L'un est pot au lait
Via l'autre le pot au feu
Jusque là, tout va bien!
Je met un peu les freins
Car le plus heureux
Sera Mr Flamby de Yop-Lait !!!

Mais où vais-je
Déposer ce pot?

Ô! Que c'est sinistre!
L'endroit grouille de Gobelins ;
Ô! Quelle avarice
Y a du Mâl-Hein!

Allez hop hop hop!
Qui va battre le fer, pendant qu'il est chaud?

Le pot-au-feu se remplit,
Pendant que le pot-au lait
Se vide pour le plaisir du pot au fer...

J'ai rempli ma mission,
J'ai dit adieu à ma cabriolet
Je vogue dans les airs
À bord de mon Cabri-balai...

Adieu veau, vache, cochon, couvée...tant qu'il y aura du lait face à celui qui tire la pie ; l'oseille manquera pour finir l'année...et qui sera le plus heureux? Je vous laisse deviner!

Passez une belle journée...
Maÿ

Petit billet d'humeur en mon monde abracadabran!



Image prise sur le net
http://www.centerblog.net/image-blog/172159-6584377-femme-assise-sur-son-fauteuil-coeur-

mercredi 9 septembre 2015

Clin d'oeil papillonant

Bonjour voyageur ou voyageuse, à toi qui pose ton regard sur mes feuilles qui se dévoilent à petit ; je te souhaite une belle lueur en ce début de matin...




-Toc, toc, toc...! parle la porte
-Oui, qui est là? dit une voix

- Je suis la rosée du petit matin!"
-Entre, vient ; assieds-toi!
je vais sécher ton chagrin
t'offrir une chaleur." dit la voix...

- Merci à toi. Le soleil est timide,
Les nuits sont fraiches ;
Je me sent tout humide
L'été s'enfuit à la dérive..."

- Et oui, c'est le cycle de la vie ; 
Mais chaque saisons à ses beautés!"
Dit la voix

-Ferme les yeux,
je vais t'offrir un cadeau...!"
dit la rosée...


...Une pluie d'étoiles vint envelopper  la voix ; comme par magie, une envolée d'ailes papillonnantes s'envola offrant un brin de fantaisie...Au revoir  à bientôt!

Bonne journée en ce frais matin...bonheur ensoleillé en vos cœurs, courage et bon travail!..
À bientôt pour d'autre mots

Amicalement
Maÿ


mardi 8 septembre 2015

Bonjour étincelle!


 
Bonjour à vous toutes et tous qui passez par ici, je vous souhaite une belle journée en vos cœurs... En mon donjon, le bonheur s'éveille, l'amour est toujours au rendez-vous...

 
 

Chut, le silence est une durée illimité à savourer...
Pendant ce temps, une douce voix me parle...

Il est des matins, où à l'aube naissante, un rai de soleil pénètre en une
demeure...

"...J'entends ta mélodie qui irise ma dentelle ;.
Cette luminosité embellit mon ardeur!
Tu sais ma mie! ton sourire m’ensorcèle!
Lorsqu'à tes côtés, le matin, je m'éveille
C'est un rayon, une flambée de Bonheur!

Protège mon cœur de sa faiblesse
Pour que je veille sur toi! Ma Mie!..."

Amicales étincelles!
Maÿ

image prise sur le net
http://cmalojikamoi.centerblog.net/rub-elfes-4.html

lundi 7 septembre 2015

Étrange...philosophie!


Je site une pensée de Paul Valéry :

"Méditer en philosophie, c'est revenir du familier à l'étrange et, dans l'étrange, affronter le réel."


Nous est-il permis de rêver, de songer, de s'égarer, de partir en un ailleurs...?
Je me pose souvent la question...je répondrai Ouiiii!

Ce n'est pas être fou de rêver ni de se perdre ainsi, ni d'avoir des songes insensés où bien de rester incompris ; mais de vivre face à une méditation en philosophant pour avancer...cela se nomme de la philofiction... Chouette!

M'approchant du demi-siècle, la question ne se pose plus!
Parce que quand bien même : j'ai souvent désiré, même espéré de pénétrer en ce monde parallèle à la recherche d'un endroit où coupé du monde voir autre chose...que je ne trouve pas ; qu'importe, cet étrange y réside tout de même en mes songes et ça, c'est déjà un gain, un pas de géant...

Mais...! Vu sous un autre angle :

Je le chemine tout les jours, sur un sentier altéré, vaste, parmi des beautés, des choses ignobles, désagréables (je reste polie) ; parmi des êtres vous offrant un bon parti, d'autre vous octroyant leur haine ou bien leur mépris (je reste gentille)... Et oui ! Hélas!  cela représente bien...euh!... notre monde actuel...

Je sais, je sais, je sais, je sais...

On me l'a souvent dit, en ma tête, je ne suis pas toujours seule, j'entends des voix, je vois des choses, probablement imaginé par mon être qui s'égare loin du monde des vivants!

Cependant, ce n'est pas un signe de folie, même pas un sceau de titre "aliéné niveau mental" ! c'est avoir une aptitude de...euh (génie j'aime pas ce terme) plutôt une facilité ou faculté de penser en méditant! (c'est un peu compliqué!)

Qu'importe, cela permet au quotidien d'avoir une diversion, lorsque derrière mon écran, ou l'écran tv je vois toute ces atrocités... Bouh! me dit ma voix intérieure (sourires)

Alors, voguant sur les images du net, mes yeux se sont posés sur celle ci qui me parle :

 Étrange

En ce sombre,
Cette nudité de l'esprit,
Je pénètre en ton ombre
Errant sur ce songe infini...
Face à ce regard,
Étrange sont mes pensées,
En tout égard,
Je médite sur ce sentier
Philologuant ma façon de Philosopher...

Voilà, en gros ce que l'étrange peut offrir lorsque l'esprit ouvre la porte de l'irréel...(faut-il avoir la clé ? Non! juste se laisser aller ailleurs...

Bon, suffit me dit ma voix intérieure (re-sourires)!

Je finirai par cette petite pensée un peu étrange, mais "Non d'un tiot Lutin" qu'il est bon d'errer ainsi avec ma plume à mes côtés...

"Sur le chemin de la méditation, passer du monde réel au monde étrange offre à l'esprit un univers immense, s'y perdre n'est pas inconvenant, y en sortir est plus désorientant "...


Voilà, je vous dis à très bientôt pour d'autre mots...en espérant ne pas avoir été trop étrange en ma façon de plumer ;-)))
Amicalement
Maÿ

Texte est ma propriété sauf la pensée de Paul Valéry et l'image...

Image prise sur le net ; merci à l'auteur de celle ci !
http://www.wat.tv/video/2-09-etrange-village-55s99_2ihgj_.html

samedi 5 septembre 2015

Vices


Pour commencer ce samedi, au première lueur du jour, j'aime fureter, voyager sur le net tranquillement, et mes yeux se sont posés sur cette pensée ; je cite Phèdre :



Étant une petite curieuse, je suis donc allée fouiner, voir d'où était tirée cette citation et je suis arrivée à mes fins (sourires) je vous le partage :

Tirée de Fable X du Livre 4

"Des vices et des hommes"

Jupiter nous a tous chargés de deux besaces : il a fait celle de derrière pour nos propres défauts, et celle de devant, la plus lourde, pour les défauts d'autrui.
De là vient que nous ne pouvons voir nos vices ; mais nos semblables font-ils une faute, aussitôt nous les censurons...

Phèdre


Je rajouterai ma plume avec cette petite pensée venant à mon esprit :

"Ne juge pas trop vite ton voisin, car lui découvre en un clin-d’œil tes défauts que lui entrevoit avec peine les siens!"

Bon début de week end et passez un samedi ensoleillé dans vos coeurs.

Amicalement

Maÿ


Liens pour cette page

Citation : http://evene.lefigaro.fr/citations/mot.php?mot=phedre&p=2
Texte :  http://remacle.org/

vendredi 4 septembre 2015

L'intelligence et la bêtise



À méditer,

"Quand l'intelligence humaine aura vaincu sa propre bêtise, alors le cerveau humain pourra marcher sur le sentier de la sagesse en toute sérénité."



Maÿ-Lise B.
04/09/15

Un brin de sagesse en ce monde décadant!

Texte et photo sont ma propriété. Merci


mercredi 2 septembre 2015

Le Fou ou le Nain


"Dans la vie courante, comme dans le monde virtuel, il y a toujours des mauvais poissons pour avaler une proie facile à attraper, pour l'anéantir et le rendre tout petit."




À toi,
À elle,
À celui,
À celle...
Qui sans foi,
Sans trop de Loi
Avance avec Mépris,
De Jalousie en Compagne
Avec Cruauté en son Bagne,
Reste caché pour sortir sa hargne...
Saches que le Fou n'est point sourd,
Ni un Nain que l'on rend gourd...

Juste, qu'un jour, il te dévoilera, sa façon de penser, sa façon de voir, sa façon de sentir, sa façon de t'étudier... Et là, hélas : 
Tu seras mis face à ton antipathique image, tu n'auras plus qu'à pleurer
en gardant ton odieux ramage car tu seras dévoilé!...

Maÿ-Lise
02/09/15